Sur la route des Andes

Il y a les voyages que l’on met du temps à organiser, il y a ceux que l’on fait en famille ou entre amis et qui se décident et s’organisent à plusieurs. Et il y a ceux qui démarrent lors d’une discussion au coin du feu. Ceux-ci sont des coups de tête puis une véritable aventure, quelque chose que l’on organise sans vraiment l’organiser mais qui reste gravé à vie dans votre mémoire et dans votre cœur.

C’est comme cela que démarre notre voyage au Pérou. Après avoir discuté longuement sur notre destination pour notre premier grand voyage en amoureux et en sac à dos, après s’être presque décidés pour l’Asie, une autre destination est apparue. Un après-midi pluvieux l’idée du Pérou sort de nulle part comme si elle nous venait du mauvais temps. « Et si on allait plutôt au Pérou ? », le guide du routard en poche quelques heures après et nos billets d’avions 3 jours plus tard, c’était décidé, nous partirons 3 semaines au Pérou en Aout.

Parlons peu, parlons bien. Pour un voyage comme celui-ci je vous conseille bien évidemment de partir en sac à dos. Pratique pour se déplacer c’est la « valise » du nomade. Vous n’avez, pour voyager en baroudeur pas besoin de beaucoup d’affaires. On oublie bien évidemment maquillage, parfum, soins corps, visage ou même cheveux. Votre nécessaire deviendra : vêtements de sport, des pulls ainsi qu’une pharmacie de secours.

Nous avons dû faire tout d’abord un long voyage avant d’arriver à destination. Avec une escale de 23 heures à Toronto nous avons eu le temps de découvrir l’aéroport. Nous avons attendu qu’il se vide un peu puis nous sommes allés chercher un coin pour passer la nuit. J’ai regretté les espaces détente de certains aéroport comme celui d’Amsterdam.

Le lendemain, à 18 heures et après avoir passé la journée sur netflix, à lire et jouer aux cartes, il est enfin temps d’embarquer !

8 heures de vol plus tard… nous survolons Lima, capitale du Pérou ; de nuit, la ville vue du ciel est spectaculaire, tentaculaire, elle s’engouffre au milieu de ses collines immenses sur lesquelles elle grimpe.

Nous avons baroudé de Lima à Cusco en passant par Ayacucho puis fait la montée tant attendue du Machu Picchu avant de prendre la direction plus au sud du Lac Titicaca, étendue immense et impressionnante de ce Lac d’altitude puis nous avons quitté les sommets pour rejoindre Arequipa puis Nasca pour admirer les mystérieuses lignes de Nasca et enfin nous avons fini par le petit village de pêcheurs de Paracas sur la côte Pacifique.

Ce voyage a été un dépaysement en tout point, tant par la culture que par les paysages, l’atmosphère, les odeurs, les plats et le mode de vie. Plus qu’un voyage, c’était une aventure à deux, en sacs à dos loin de notre confort habituel et pour ma part loin également du confort que j’ai toujours eu lors de mes précédents voyages. La découverte de l’autre et la conclusion que nous étions une équipe de choc prêts à se soutenir en cas de galère et d’en rire plutôt que de dramatiser. Des moments seuls au bout du monde, un break dans notre quotidien rythmé et connecté, un bol d’air frais qui fait du bien et dont nous avons apprécié chaque seconde.

 

Lima, cette ville pleine de vie et de couleurs, joyeuse de cette jeunesse dynamique, une ville qui semble interminable, à l’image de ce pays aux grandes étendues désertiques et tropicales parfois longues à traverser.Nous avons aimé ce bain de foule qui change de nos habituelles  petites villes françaises.

De là nous sommes partis vers Ayacucho, changement radical de décor, Ayacucho petit village niché au creux des montagnes  où le temps semble s’être arrêté, où les habitants semblent être hors du temps. Seul le Mercado, marché couvert, rassemble toute l’animation de la ville, entre les stands de viande fraîche, de fruits et légumes qui apportent mille couleurs et bien évidemment des stands de souvenirs dans lesquels vous pourrez facilement vous perdre et vous laissez aller au gré des allées. Ce fut une parenthèse, un moment de calme absolu qui contraste avec l’agitation des grandes villes.

 

Ayacucho

Direction Cusco, ancienne capitale Inca au charme fou. Sans hésitation notre ville préférée. Nous avons flâné à travers ses ruelles pavées qui renfermaient bien des surprises. Nous avons visité le Temple du Soleil, magnifique mélange de structures inca et espagnole, mélange de deux cultures et deux civilisations qui se sont rencontrées et battues pour leurs coutumes et leurs histoires.​

 

Cusco

 

 

De Cusco nous avons bien évidemment pris la route pour le Machu Picchu. Cité majestueuse au sommet des montagnes. Une technologie et une prouesse d’architecture si haute perchée que l’on peut penser qu’ils voulaient toucher le ciel, se rapprocher des Dieux. Les seuls habitants encore sur place sont les lamas qui nous ont tenus compagnie pendant notre visite. Nous étions sans voix . Nous nous sommes assis simplement pour admirer la vue, s’imprégner de chaque centimètre carré de cette merveille et apprécier pleinement le moment présent et la chance que nous avions d’être ici. Il y a des moments  comme celui-ci où la parole devient inutile, où il suffit d’apprécier le calme, le silence, tout simplement l’instant présent.

         

    

Bien  que  ce moment eut été magique, la réalité a repris le dessus et le moment pour nous de redescendre était arrivé, nous devions repartir sur les routes pour continuer à découvrir ce pays.

​​

Retour du Machu Picchu

Toujours en restant sur les sommets du monde, perchés à 3 700 mètres d’altitude : le Lac Titicaca. Impressionnant par sa grandeur qui ne nous permet pas de le voir en entier et par sa situation géographique totalement improbable, incroyable. Ce genre de lieu qui nous rappelle que nous ne sommes rien face a la nature. Un grand bol d’air frais et c’est le cas de le dire car la température n’excède pas les 10 degrés. Le calme y règne le long du lac, nous nous sommes donc baladés pour profiter de cette vue prenante qui nous porte presque aux sommets des montagnes qui elle nous paraissaient pour le coup toutes petites. Pour plonger encore plus dans cette ambiance si particulière nous avons pris plaisir à nous imprégner des légendes Incas au sujet de ce Lac et des mystérieux trésors Incas qu’il renfermerait et que notre célèbre commandant Cousteau a tenté de trouver.

​ 

Lac Titicaca

Lac Titicaca

Mate Coca

Nous avons repris la route et cette fois encore les paysages ont changé ; nous avons traversé de grandes étendues désertiques, royaume des lamas. Nous sommes passés à coté de sommets enneigés, pour enfin arriver à Arequipa, la ville blanche. Blanche par ses bâtiments construits avec de la pierre volcanique  blanche et grise. Oui parce qu’ici la ville est cernée par des étendues désertiques mais également par trois grands volcans impossible à louper, points de repaire pour se balader en ville. Ici c’était balade, boutique resto et farniente. Nous avons profité de la ville, de son animation et de la visite de Santa Catalina, monastère construit par une riche espagnole où nous avons été éblouis par les ocres encore intactes et d’une vivacité impressionnante.

Volcan, Arequipa

                       

                                                                      El Mercado, Arequipa

Santa Catalina

Santa Catalina

            

Santa Catalina

Enfin, les deux dernières étapes de ce parcours étaient bien évidemment les lignes de Nasca et pour finir, deux jours de détente au bord du Pacifique.

Les lignes de Nasca s’apprécient pleinement vue du ciel bien évidemment. Malheureusement, nous n’avons pas pu faire le tour en avion alors nous sommes allés sur le mirador d’où nous avons pu voir l’arbre, les mains et le reptile. Ce mirador perdu au milieu de nul part nous a transportés dans un décor de cinéma telle Babel. Avec peu de hauteur nous avons pu observer ces dessins immenses qui décorent le désert du Pérou depuis des milliers d’années, encore une fois le lieu avait quelque chose de mystique.

Ligne de Nazca, l’Araignée

El Mirador, Nazca

Enfin, la fin du séjour était arrivé et nous avons pris deux jours de détente au bord du Pacifique. Depuis Paracas je vous conseille d’aller voir les îles qui sont des réserves naturelles d’où vous pourrez admirer une grande quantité d’animaux marins mais également les nombreux oiseaux qui y vivent. Malheureusement nous n’avons pas pu faire cette sortie mais nous avons profité de l’air marin, de la plage et de notre chambre avec terrasse et une vue imprenable sur le port. Tout cela avec nos bouquins, quelques biscuits et du thé chaud cannelle et clous de girofle.

Paracas

Paracas

Un bonheur de finir ce voyage encore sur une touche de légereté avant de reprendre le chemin de la maison.

Coucher de soleil sur l’océan Pacifique, Paracas

J’espère que cet article vous a plu, tout comme j’ai aimé l’écrire car des expériences comme celles-ci sont faites pour être partagées.

Ce voyage aura été une expérience incroyable,

pleine de découvertes, de joie, de rire, de partage et énormément de bonheur.

N’oubliez pas que les petites choses, les choses simples sont les plus importantes et celles qui apportent souvent le plus de moments inoubliables.

N’oubliez pas d’être heureux, de positiver, de sourire et de sourire à la vie !

Peinture sur mur, Ayacucho

Mercado

Parc Kennedy, Lima

Agua Calientes

​​Lama du Machu Pichu

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire